Les Imposteurs

(24/09/2012 by Spermufle)

Pour un blogueur à l’influence mineure, il n’y a pas 36000 manières d’étoffer son lectorat. Soit l’on sympathise avec une multitude d’homologues, et l’on pratique la flagornerie jusqu’à figurer dans leur liste de liens (procédé appelé « entregent« ) ; soit l’on surfe sur l’actualité, en espérant que notre voix hésitante porte malgré tout dans l’immensité cybernétique (autrement dit, l’opprtunisme). Vous l’aurez compris, le présent article s’inscrit dans la démarche opportuniste.

Récemment, « L’Innocence des Musulmans, un film islamophobe, dont les extraits ont été diffusés sur youtube, a embrasé le monde arabo-musulman. Le prophète Mahomet y est décrit comme un homme du commun : à poil, chapardeur, coureur de jupons, et porté sur les petites filles. C’en est trop pour des centaines de milliers (millions ?) de musulmans au Pakistan, au Bahrein, en Tunisie, en Iran, en Egypte, en Indonésie, et même au Nigéria. L’ambassade Américaine en Libye a été prise d’assaut, provoquant la mort de l’ambassadeur, Christopher Stevens (voir photo ci-contre), ainsi que de trois membres du personnel. Des émeutes similaires avaient éclaté six ans plus tôt, lorsqu’un dessinateur danois avait représenté Mahomet comme un terroriste (caricature qui lui valait encore, des années après, la vindicte des fanatiques).

En France, Charlie Hebdo a sauté sur l’occasion pour publier, à son tour, des caricatures de Mahomet. Les accusations ontaussitôt fusé, visant Charb, dessinateur et directeur de publication du journal. Elles émanent des religieux, tels que Dalil Boubakeur (recteur de la Mosquée de Paris), ou encore du Cardinal Vingt-Trois. Rien de bien méchant, ces gens sont dans leur rôle en militant pour la réhabilitation sournoise du délit de blasphème. Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a lui aussi proclamé sa « désapprobation face à tout excès », invoquant le « sens des responsabilités » de chacun. En d’autres termes : c’est trop nul de faire des vagues ; réaction pour le moins inattendue, et quelque peu préoccupante. Un peu comme celle qu’ont eue la plupart des militants anti-racistes. Entre autres, le NPA de Besancenot, qui présenta jadis une candidate voilée aux Elections Régionales, a déclaré par communiqué que Charlie Hebdo « participe à l’imbécillité réactionnaire du choc des civilisations » ; ou encore celle de Pascal Boniface, directeur de l’INRIS, qui a rédigé une tribune brocardant « l’opportunisme déguisé en courage de Charlie Hebdo ». Citons également le commentaire d’Alain Gresh (co-auteur d’un livre avec Tariq Ramadan), qui blâme ceux qui « agitent le chiffon rouge de l’Islamisme depuis des années à longueur de déclarations et de colonnes de journaux, mais qui n’expliquent pas comment les quelques millions de musulmans pourraient menacer la République, eux qui sont ostracisés, dont une fraction est reléguée dans de lointaines banlieues, qui sont en plus profondément divisés (socialement, politiquement et même religieusement) ».

Plutôt que de gloser sur des lignes à propos des réactions des Musulmans, finalement très modérées en France – c’est le principal (on ne déplore aucune émeute, ou aucune rixe entre collègues à propos des caricatures), je préfère m’interroger sur les contradictions des anti-racistes, qui reflètent leur imposture idéologique.

On peut par exemple trouver tout à fait étrange que ces militants ne se demandent pas si, plutôt que de se soulever pour des dessins publiés à 10 000 bornes de chez eux, ces Musulmans en colère n’ont pas de problèmes plus pressants à régler chez eux. A commencer par les causes endogènes de leur sous-développement économique (absence de démocratie, refus de la sécularisation, oppression des femmes, natalité imprudemment élevée, etc).

On peut également trouver curieux que des individus prétendant lutter contre les discriminations prônent, de fait, des dispositions particulières à l’égard des Musulmans. En tant qu’opprimés, ces derniers devraient, selon eux, bénéficier d’égards particuliers. Je n’ai pas beaucoup d’estime pour cette position intellectuelle, comme je l’écrivais voici dix jours.

On peut aussi trouver aberrant d’attribuer la responsabilité des émeutes et des meurtres en Libye aux réalisateurs du film ou aux caricaturistes. Lorsqu’un type se fait tabasser puis dérober son iPhone dans le métro, on n’ira pas le blâmer de s’être baladé dans un lieu où sévissent parfois des délinquants fêlés. Personne ne prétendra qu’il est responsable de son agression. Le responsable, c’est celui qui a commis le délit, et personne d’autre. Ou alors, on considère les Musulmans (et d’une manière générale n’importe quel peuple opprimé) comme irresponsables par nature, un peu comme pour les gosses ou les attardés mentaux.

Les militants anti-racistes ne cessent de prétendre que l’Islam est intrinsèquement une « religion de paix et d’amour », et que les cultures Musulmanes ne sont pas plus violentes et intolérantes que d’autres. Or, réclamer une prudence particulière dès qu’il s’agit de l’Islam ou des Musulmans, signifie qu’on considère (quitte à contredire son propre discours) que l’Islam et/ou ses fidèles sont en réalité plus belliqueux et intolérants que tout autre groupe ; ou tout du moins, que cette religion sécrète davantage de mabouls hargneux.

Ce film et ces dessins sont peut-être insultants, de mauvais goût, correspondent à une démarche commerciale, ou que sais je encore : qu’importe ? Ne pas égratigner l’Islam ou les Musulmans, alors qu’on ne se prive pas de le faire pour tout autre groupe, signifie concretement se calquer sur les prescriptions des fondamentalistes. Ou comment une démarche de conciliation équivaut à donner une prime à la bombe, en quelque sorte. A titre personnel, je considere les musulmans comme mes égaux en droit. Il me paraît donc légitime de leur réserver le même traitement qu’à n’importe qui d’autre. On les respecte bien plus à penser qu’ils vont globalement réagir de maniere mesurée (comme c’est le cas en France jusqu’à présent) qu’à supposer qu’il y aura une majorité de fêlés agressifs parmi eux.

Cet article, publié dans Chose publique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les Imposteurs

  1. TELLEMENT! Mais tellement! Considère t on les musulmans comme des imbéciles irresponsables pour les croire incapable de réagir de façon modérée?

    Ceci dit : Proner des dispositions particulières pour les opprimées est en quelque sorte logique. Puisqu’il y a oppression, il y a inégalité. En créant une « bulle » de disposition particulière (espace de parole, médias spécialisés…), on tente de réparer l’ inéégalité. C’est bien pour ça qu’on parle de féminsime plutôt que d’ égalitarisme par exemple. C’est le postulat de l’ inégalité qui amène à ça.

    En l’ occurrence je pense que les musulmans sensés ne demandaient pas de dispositions particulières quant à ce qu’ on pourrait dire ou faire vis à vis de leur religion, mais plutôt parce que c’est toujours sur leur gueule. Enfin je sais pas si je suis claire? (Je manque vraiment de connaissances sur le sujet… :/)

    Aussi je me pose des questions depuis ce non évènement à propos de la laicité. C’est quoi en fait? La neutralité ou la pluralité? Dans le premier cas, la neutralité bah… c’est quelquepart antinomique avec les religions. Dans le second, à partir de quand, de où, de quoi, on estime qu’ on est en train de heurter ou non?
    Genre je prends l’ exemple des FEMEN. En une demi journée, elles sont passées de féministes à incarnation islamophobe et antisémite, d’une part car une des militantes portait l’ écriture « muslim » sur ses nichons avec une pancarte « OUTSIDE! », l’ autre parceque, sacrilège, leur camp est installé à 100m d’une mosquée (ou d’un autre truc je sais plus).
    A partir de combien de mêtres ça devient plus insultant?

    Et puis… Moi je sais pas. La religion j’aime pas ça, ça me fout la trouille en plus, et puis… Au nom de quoi j’irais écouter les préceptes d’ un mec que je connais même pas, que je sais même pas s’il est estimable ou même sympa? Et j’avoue j’ ai du mal à comprendre les croyants en général. D’ ailleurs pour moi croire ça résonne toujours avec ignorer…
    Bref, parait que je suis croyanphobe. Ben bah… Ouais, sur ce coup là je plaide coupable.

  2. spermufle dit :

    Salut à toi Mésange Intenable,

    Je tenais effectivement à montrer que l’ « amour de l’autre » est parfois (souvent ?) associé à une forme de paternalisme/condescendance.

    Pour le reste : quand on assiste à un conseil de parents d’éleves d’une école située par ici http://bellevue044.skyrock.com/ on se rend vite compte que les Musulmans réclament des dispositions particulieres, des dérogations à la loi commune, en somme, que la Société se conforme à leurs prescriptions. Ou plutôt : c’est parmi les Musulmans qu’on recrute le plus d’individus pareils. Le probleme est qu’ils sont soutenus par tout un tas d’indidividus prétendument humanistes, qui leur trouvent toujours de bonnes excuses. C’est précisément pour cette raison qu’on observe un raidissement face à l’Islam, y compris de la part d’individus qui avaient pourtant un a priori favorable (c’était mon cas voici dix ans).

    J’étais jadis (de 2002 à 2007) un grand lecteur de Charlie Hebdo, et je peux certifier que la soutane était bien plus souvent brocardée que la « barbe longue d’une poignée ». On prétend que s’en prendre à l’Islam équivaut à stigmatiser les Arabes dans leur ensemble (puisque la religion est un élément décisif de leur identité), ce qui est intolérable puisqu’il s’agit de peuples dominés économiquement. Or, le Christianisme est à bout de souffle en Europe, et au contraire dynamique en Afrique et en Amérique du Sud. Jésus occupe une place essentielle dans l’univers mental du mineur Bolivien, ou du prolo Camerounais. S’en prendre à Jésus représente-t-il une marque de mépris intolérable envers ces gens opprimés ?

    Ceci, de même que l’exemple des FEMEN, illustrent à mon avis une chose : il y aura toujours des individus pour se sentir insultés par un truc ou un autre. On ne devrait sous aucun prétexte mettre le doigt dans l’engrenage du ménagement des susceptibilités : ça donnera à terme une société atroce, placée sous le signe de la censure permanente. Je n’ai pas à pâtir, par la restriction de mes droits (la libre expression en l’occurrence), des problèmes d’ego d’untel.

  3. spermufle dit :

    Il y a deux lettres superflues dans mon précédent message. Ami lecteur, sauras-tu les trouver ?

  4. Quarest dit :

    Qu’est ce que tu as contre les FEMEN ?

  5. M. dit :

    Pour étoffer ton lectorat, tu as oublié de mentionner : mettre des photos de mamelles extravagantes en vue plongeante.
    Je te propose ma paire pour commencer tout en finesse.

    Mammairement vôtre,

    M.

  6. coumchat dit :

    JeanMichelSpermufle# Pour un blogueur à l’influence mineure, il n’y a pas 36000 manières d’étoffer son lectorat. Soit l’on sympathise avec une multitude d’homologues, et l’on pratique la flagornerie jusqu’à figurer dans leur liste de liens (procédé appelé “entregent“) ; soit l’on surfe sur l’actualité, en espérant que notre voix hésitante porte malgré tout dans l’immensité cybernétique (autrement dit, l’opprtunisme). Vous l’aurez compris, le présent article s’inscrit dans la démarche opportuniste.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Je suis déçu par la teneur de cet article. D’autant plus déçu qu’il a été écrit par celui que l’on qualifie, dans certains milieux, de « blogueur le plus talentueux de sa génération » et « d’étoile montante du monde blogospherique ».

    Quelques remarques en vrac :

    JeanMichelSpermufle#Récemment, “L’Innocence des Musulmans, un film islamophobe, dont les extraits ont été diffusés sur youtube, a embrasé le monde arabo-musulman. Le prophète Mahomet y est décrit comme un homme du commun : à poil, chapardeur, coureur de jupons, et porté sur les petites filles. C’en est trop pour des centaines de milliers (millions ?) de musulmans au Pakistan, au Bahrein, en Tunisie, en Iran, en Egypte, en Indonésie, et même au Nigéria.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Une petite digression : “L’Innocence des Musulmans » est devenu « un film islamophobe », « un film anti-islam » ou « un film anti-musulman » parce que Mahomet y est décrit de manière pas très gentille. En quoi est ce anti-islam ? anti-musulman ? Je vois bien un rapport tenu mais…

    JeanMichelSpermufle#L’ambassade Américaine en Libye a été prise d’assaut, provoquant la mort de l’ambassadeur, Christopher Stevens (voir photo ci-contre), ainsi que de trois membres du personnel. Des émeutes similaires avaient éclaté six ans plus tôt, lorsqu’un dessinateur danois avait représenté Mahomet comme un terroriste (caricature qui lui valait encore, des années après, la vindicte des fanatiques).

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Actuellement le lien de cause a effet entre le film et la mort de l’ambassadeur semble être sérieusement remis en question.

    JeanMichelSpermufle#On peut par exemple trouver tout à fait étrange que ces militants ne se demandent pas si, plutôt que de se soulever pour des dessins publiés à 10 000 bornes de chez eux, ces Musulmans en colère n’ont pas de problèmes plus pressants à régler chez eux. A commencer par les causes endogènes de leur sous-développement économique (absence de démocratie, refus de la sécularisation, oppression des femmes, natalité imprudemment élevée, etc).

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Je ne trouve pas que cette remarque mette en avant un quelconque contradiction. Tout d’abord on peut tout a fait imaginer que ce soulèvement soit aussi la volonté de s’en prendre à ce qui est vécu comme une cause exogène de leur sous-développement (oui je suis un spécialiste de géopolitique et du monde musulman).

    De plus, en quoi le fait que ces personnes protestent impliqueraient qu’elles ne s’occupent pas de problèmes plus « pressants » et même : au non de quel impératif auraient ils a le faire ? Plus haut tu cites les pays suivants Pakistan, Bahrein, Tunisie, Iran, Egypte, Indonésie, Nigéria : quels sont leurs systèmes politiques ? quels sont ceux qui n’ont pas connu de protestations, de répressions ?

    Bref personnellement je ne vois pas le rapport ou même ce qui motive cette réflexion.

    JeanMichelSpermufle#On peut également trouver curieux que des individus prétendant lutter contre les discriminations prônent, de fait, des dispositions particulières à l’égard des Musulmans. En tant qu’opprimés, ces derniers devraient, selon eux, bénéficier d’égards particuliers. Je n’ai pas beaucoup d’estime pour cette position intellectuelle, comme je l’écrivais voici dix jours.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Cela n’a rien de curieux. Cela me semble même être le fondement de la discrimination positive.

    JeanMichelSpermufle#On peut aussi trouver aberrant d’attribuer la responsabilité des émeutes et des meurtres en Libye aux réalisateurs du film ou aux caricaturistes. Lorsqu’un type se fait tabasser puis dérober son iPhone dans le métro, on n’ira pas le blâmer de s’être baladé dans un lieu où sévissent parfois des délinquants fêlés. Personne ne prétendra qu’il est responsable de son agression. Le responsable, c’est celui qui a commis le délit, et personne d’autre. Ou alors, on considère les Musulmans (et d’une manière générale n’importe quel peuple opprimé) comme irresponsables par nature, un peu comme pour les gosses ou les attardés mentaux.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> J’ai l’impression que cet écueil a quand même été évité. Je ne crois pas avoir lu (mais je suis loin d’avoir été exhaustif) : c’est la faute du réalisateur si des gens sont violents.

    JeanMichelSpermufle#Les militants anti-racistes ne cessent de prétendre que l’Islam est intrinsèquement une “religion de paix et d’amour”, et que les cultures Musulmanes ne sont pas plus violentes et intolérantes que d’autres. Or, réclamer une prudence particulière dès qu’il s’agit de l’Islam ou des Musulmans, signifie qu’on considère (quitte à contredire son propre discours) que l’Islam et/ou ses fidèles sont en réalité plus belliqueux et intolérants que tout autre groupe ; ou tout du moins, que cette religion sécrète davantage de mabouls hargneux.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> Même je suis d’accord avec le raisonnement, aucune de tes trois formulations (« que l’Islam et/ou ses fidèles sont en réalité plus belliqueux et intolérants que tout autre groupe ; ou tout du moins, que cette religion sécrète davantage de mabouls hargneux ») ne me convient. Dans deux cas l’Islam est présenté comme source du problème et dans l’autre l’ensemble des fidèles est condamné.

    JeanMichelSpermufle#Ce film et ces dessins sont peut-être insultants, de mauvais goût, correspondent à une démarche commerciale, ou que sais je encore : qu’importe ? Ne pas égratigner l’Islam ou les Musulmans, alors qu’on ne se prive pas de le faire pour tout autre groupe, signifie concretement se calquer sur les prescriptions des fondamentalistes. Ou comment une démarche de conciliation équivaut à donner une prime à la bombe, en quelque sorte.

    SodomiseMoiAvecUneTruite> En quelque sort… La encore, même si je suis d’accord, je trouve que tes arguments ont de sérieux biais. Refuser une approche ou une possibilité sous prétexte que c’est aussi celle défendue par des « fondamentalistes » je trouve ça bancale. Ne pas le faire non plus parce que ça serait encourager le « terrorisme » là encore je ne suis pas emballé.

    JeanMichelSpermufle#A titre personnel, je considere les musulmans comme mes égaux en droit. Il me paraît donc légitime de leur réserver le même traitement qu’à n’importe qui d’autre. On les respecte bien plus à penser qu’ils vont globalement réagir de maniere mesurée (comme c’est le cas en France jusqu’à présent) qu’à supposer qu’il y aura une majorité de fêlés agressifs parmi eux.

    • spermufle dit :

      SodomiseMoiAvecUneTruite> Une petite digression : “L’Innocence des Musulmans” est devenu “un film islamophobe”, “un film anti-islam” ou “un film anti-musulman” parce que Mahomet y est décrit de manière pas très gentille. En quoi est ce anti-islam ? anti-musulman ? Je vois bien un rapport tenu mais…

      ==> Simple, l’une des prescriptions de l’Islam est de prendre exemple sur le Prophete, le modele à le suivre. Si on le représente comme un sale type, on s’attaque à un des fondements de cette religion.

      ***

      SodomiseMoiAvecUneTruite> J’ai l’impression que cet écueil a quand même été évité. Je ne crois pas avoir lu (mais je suis loin d’avoir été exhaustif) : c’est la faute du réalisateur si des gens sont violents.

      ==> Et pourtant, ces mots ont été écrits/prononcés (quelques échantillons dans ma bafouille).

      ***

      « De plus, en quoi le fait que ces personnes protestent impliqueraient qu’elles ne s’occupent pas de problèmes plus “pressants” et même : au non de quel impératif auraient ils a le faire ? »

      ==> Cet impératif s’appelle hiérarchie rationnelle des priorités.

      ***

      « Refuser une approche ou une possibilité sous prétexte que c’est aussi celle défendue par des “fondamentalistes” je trouve ça bancale. Ne pas le faire non plus parce que ça serait encourager le “terrorisme” là encore je ne suis pas emballé. »

      ==> A chaque fois que l’on cede aux revendications des fondamentalistes, on y perd toujours. On croit obtenir la paix lorsqu’on trouve un terrain d’entente avec les braillards ; or, ces derniers ne s’arrêtent jamais là (ce qui est valable avec n’importe quel fanatique ou exalté, les régionalistes par exemple). Tout accord n’est pour eux que temporaire, le temps de préparer une nouvelle revendication, et brailler encore, etc. Face aux mabouls, qui par définition n’admettent que le rapport de force, la conciliation n’est pas une preuve de sagesse, mais de faiblesse.

  7. coumchat dit :

    Les magasines spécialisés ne s’étaient pas trompés lorsqu’ils te qualifiaient de polémicariste intraitable, une plume d’acier entre deux bourses de velours !

    Sam Basile C4>Et pourtant, ces mots ont été écrits/prononcés (quelques échantillons dans ma bafouille).

    Obama Juif Vertex>J’ai justement lu le commentaire de Pascal Boniface et celui du NPA avant mon précèdent message. Ils semblent d’accord sur le fait que le délit de blasphème n’existe pas.
    Sinon concernant les téléphones portables : http://www.ratp.fr/fr/ratp/r_43181/une-campagne-de-prevention-contre-le-vol-de-smartphones/print/ .

    Sam Basile C4> Cet impératif s’appelle hiérarchie rationnelle des priorités.

    Obama Juif Vertex> Et donc les militants antiracistes devraient s’étonner d’une priorisation irrationnelle ? On pourrait alors leur faire remarquer qu’ils s’occupent eux aussi de comportement ayant lieux à des milliers de km au lieu de traiter la misère local.

    Sam Basile C4> A chaque fois que l’on cede aux revendications des fondamentalistes, on y perd toujours. On croit obtenir la paix lorsqu’on trouve un terrain d’entente avec les braillards ; or, ces derniers ne s’arrêtent jamais là (ce qui est valable avec n’importe quel fanatique ou exalté, les régionalistes par exemple). Tout accord n’est pour eux que temporaire, le temps de préparer une nouvelle revendication, et brailler encore, etc. Face aux mabouls, qui par définition n’admettent que le rapport de force, la conciliation n’est pas une preuve de sagesse, mais de faiblesse.

    Obama Juif Vertex> Je revenais plutôt sur le raisonnement qui semblait dire : si des fondamentalistes ont une revendications, il ne faudrait pas être pas d’accord avec eux, au risque qu’ils y voient une légitimation. (j’interprète peut être un peu trop tes propos).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s